Qui suis je ? Que fais je ?

Bonjour,

Ne dites pas à ma mère que je suis blogueur, elle croit que je suis professeur dans un lycée de centre ville …

Je vais tenter de me présenter rapidement afin d’expliquer ma présence à Ludovia 2010.

Je me nomme Jean-Paul Moiraud et je suis enseignant depuis 1988. J’exerce depuis de nombreuses années au lycée La Martinière – Diderot de Lyon dans des sections de design (BTS design de mode option textile et option styliste, BTS Industrie des matériaux souples, DMA costumier réalisateur et Diplôme supérieur d’art appliqué créateur concepteur textile). Je suis certifié économie et gestion option A.

Enseigner la gestion en section design de mode d’aucuns pourraient penser que ce n’est pas valorisant pour un titulaire d’un master 2 de droit et pourtant … C’est le lieu idéal pour développer des trésors de pédagogie, mon premier objectif lorsque je rencontre une nouvelle classe c’est convaincre, expliquer en quoi la gestion est indispensable pour être un designer efficace.

Convaincre, convaincre et encore convaincre… Le numérique a largement contribué à cet objectif.

J’utilise le numérique depuis des années, j’ai commencé, il y a bien longtemps, par connecter un ordinateur à une télévision, puis à élaborer des cédéroms de cours (cours de design, cours sur les intermittents du spectacle) et depuis 2005 je blogue (entrevue avec le café pédagogique – 2006), j’ai testé de nombreuses solutions (bloggueur, overblog, wordpress.com, le webpedagogique, wordpress hébergé).En 2010 je blogue toujours, j’en suis à mon quatrième blog de cours. Je blogue avec mes étudiants de DSAAT et BTS design de mode parce qu’il me semble que les enjeux pédagogiques sont assez proches des enjeux professionnels de mes étudiants. Quels sont ces  enjeux ?

  • Travailler dans des repères de temps et d’espace éclatés ;
  • Travailler dans la classe (bureau), travailler hors la classe (bureau)
  • Travailler en réseau ;
  • Travailler de façon distante synchrone et asynchrone distante ;
  • Travailler de façon coopérative (c’est assez facile) ;
  • Travailler de façon collaborative (c’est extrêmement compliqué) depuis une petite année mon blog prend un virage et évolue vers le mashup c’est-à-dire qu’il est un lieu de réunion de solutions hétérogènes au service de mon projet homogène (apprendre la gestion à des designers de mode).

Quelles solutions ai je choisi d’agréger en un lieu ?

  • Twitter parce que nous organisons une veille collaborative sur la mode et le textile ;
  • Delicious parce nous capitalisons notre veille twitter. Les flux twitter sont organisés au sein d’un mur de veille delicious
  • Un monde virtuel depuis un an j’organise des conférences en ligne avec des professionnels du design et je travaille en individualisation pour les projets professionnels. J’ai publié un document d’analyse de cette pratique

J’ai essayé de mettre en forme ce travail d’intégration des TICE dans mon travail d’enseignant. J’ai eu la chance de pouvoir participer pendant trois ans aux travaux de l’équipe EducTice de l’INRP. J’ai travaillé, analysé, construit sur la thématique des scénarios pédagogiques. J’ai orienté plus particulièrement mes recherches sur les scénarios de pédagogie embarquée (SPE). J’ai pu pendant ces trois années prendre de la distance par rapport à ma seule pratique et analyser en quoi le bricolage pédagogique pouvait déboucher sur des usages, lesquels pouvaient alimenter des banques de scénarios (scénarii).

« Nous appelons SPE, scénario de pédagogie embarquée, une représentation formalisée de l’organisation et du déroulement d’une situation d’apprentissage dans laquelle l’usage des fonctionnalités nomades des technologies numériques fait que l’enseignement-apprentissage s’exerce dans et hors les murs de la classe. » (Hélène Godinet – Jean-Paul Moiraud 2007)

A l’intérieur de ce travail je suis en train d’étudier en quoi le numérique modifie les notions de temps et d’espace. Au delà de l’aspect strictement technologique le numérique modifie en profondeur notre métier, J’essaye d’analyser les enjeux sur la professionnalité. Le numérique a fait éclater les murs de la classe, comment dans ce contexte différent peut-on, va t-on enseigner et apprendre ? Que se passe t-il si un enseignant travaille de son domicile ? Quelle est la nature de son  activité  s’il  travaille à une heure tardive ? Une entrée dans le monde du droit, des statuts, du politique. Dès que l’on dépasse le microcosme des blogueurs qui n’économisent ni leur temps, ni leur énergie se profilent des enjeux de société qui me paraissent forts. C’est ce que j’ai tenté d’expliquer dans mon dernier billet sur mon blog d’analyse de pratique.

Le temps c’est ce qui me manque le plus, enseigner, tenir de chroniques, essayer d’avoir une posture réflexive est une équation qui me pose de plus en plus de problèmes. Le temps numérique n’étant pas encore une notion institutionnalisée je me débrouille, je bricole pour organiser ce petit édifice.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :